Rentrée scolaire : 5 idées pour bien s’organiser avec les enfants

Rentrée scolaire, déjà ? Pendant que certains se prélassent encore au bord de l’eau, la « mompreneur » que je suis est déjà d’attaque pour vous préparer les petits conseils indispensables pour une rentrée en douceur. C’est pas sympa ça ?

Une rentrée scolaire en douceur, ça existe ?

Il en voit de soi, qu’une rentrée scolaire avec enfants en bas âge, avec des enfants plus grands ou encore des adolescents est de toutes les façons une rentrée chargée. Le mode « stressé » s’active. C’est même parfois déjà le cas dès le mois d’août, allongé sur sa serviette, au (presque) repos que l’on pense à tout ce que l’on a laissé, tout ce qui nous attend après le retour de vacances.

Le maître mot c’est : ANTICIPER. Vous allez me dire : Que c’est déjà bien trop tard, Que c’est facile à dire et moins facile à faire ou encore Que vous n’êtes pas la reine (ou le roi pour les papas qui me lisent) de l’anticipation.

Je sais :  j’avais moi-même anticipé votre réaction… donc l’anticipation ne fait pas vraiment parti de mes conseils (celui-là c’est celui qui est donné sur BIBA, quand on lit les conseils de rentrée scolaire, allongée toujours sur sa serviette)

Les vraies 5 astuces ont été sélectionnées et je vais vous les détailler !

Bien s’organiser pour la rentrée scolaire, comment s’y prendre ?

Il est possible de faire un beau moment de ce passage obligé de l’année et d’arriver à le transformer en une étape agréable. Commençons pas se faire confiance et se dire qu’avec un peu d’organisation (voire même beaucoup d’organisation) les tâches ménagères, les courses de rentrée, les dossiers à renseigner, les livres à couvrir et la baby-sitter à trouver, ne seront que de mauvais souvenirs.

1- J’opte pour un planning familial 

La première étape, c’est de s’organiser avec un planning adapté que l’on achète ou pour les plus courageux et créatifs que l’on achète. Il en existe des centaines, et je m’aperçois encore que beaucoup de parents s’en privent alors qu’il permet de réfléchir à l’avance (on y vient : anticiper* selon la définition du dictionnaire « exécuter avant le temps déterminé ou prévoir et devancer quelque chose) notre organisation. En entreprise on appelle cela la gestion du temps, l’optimisation des ressources, afin d’organiser les journées des salariés de façon optimale afin de booster au maximum la productivité. Mais alors ça ne vous plairait pas présenté comme ça de : « booster votre productivité » ? c’est justement ce qui va nous motiver, nous rendre heureux… j’aime imaginer que je vais être productive au sein de mon foyer et oublier mon sentiment de surmenage, de fatigue, de maman débordée. 

C’est décidé je prends les choses en main et j’utilise un planning, un organiseur familial, un agenda partagé, un tableau de consignes, ce que vous voulez mais faites le premier pas. Je vous propose ici une sélection d’organiseurs familiaux.

L’avantage c’est que certains sont conçus pour le préparer avec votre enfant et le faire participer. C’est le moment aussi de le responsabiliser et de l’impliquer dans la vie familiale. Quel que soit son âge, il est possible et recommandé de confier des responsabilités aux enfants … si ce rêve n’est pas encore une réalité au sein de votre foyer, il va falloir adopter d’urgence la deuxième astuce : définir des règles de vie et les afficher. 

Comme pour le planning que l’on affiche par exemple sur le frigo de la cuisine, dans l’entrée, dans un couloir… les règles de vies devront elles aussi trouver un endroit où l’enfant pourra les voir régulièrement. 

Oui mais qu’entend-on par règles de vie ? C’est un peu comme à l’école. Les maitresses mettent naturellement en place des règles, et les enfants les acceptent et les respectent. Les règles de vie familiales sont ces règles qui correspondent à nos valeurs, qui nous sont chères et que nous avons envie que les membres de notre famille respectent.  

2- Je fixe des objectifs aux enfants

  • Fixer des tâches pour chacun (tout en les rendant ludiques, avec des défis) par exemple : mettre la table à l’envers ! Le défi va l’amuser, la table ne sera pas forcément comme nous l’avions imaginé, mais leur imagination va prendre le dessus et nous allons bien rire. Le principal n’étant pas d’avoir les couverts, assiettes, verres posés sur la table et de l’impliquer dans la préparation ? Et pendant ce temps la fratrie ne se dispute pas ou l’enfant n’est pas devant l’écran.  

3- Je mets en place des règles de vie

  • Etablir une routine et s’y tenir : dans l’idéal les règles peuvent évoluer et être modifiées toutes les semaines pour éviter de se lasser et de ne plus les regarder ! 

Surtout, ne pas oublier d’apporter une touche de légèreté et de complicité pour que les enfants adhèrent davantage aux propositions. Par exemple du côté de Hugo l’escargot sur les règles de vie : 

  • Être heureux chaque jour. 
  • S’aimer les uns les autres. 
  • Garder la tête haute. 
  • Rire aux éclats. 
  • Ne jamais se démotiver. 
  • Dire s’il vous plaît et merci. 
  • Toujours essayer. 
  • Ne pas parler la bouche pleine. 

Rentrée scolaire et écrans… on fait le point !

Ecole et rentrée scolaire des enfants

4- Je me penche sur son temps d’écran

Si vous souhaitez une vraie rentrée réussie et zen après avoir : anticipé, organisé, affiché et responsabilisé votre enfant il restera encore une étape. Laquelle ? adopter de nouvelles résolutions ou de réactiver les règles mises en place autour de la gestion du temps d’écran (un petit rappel parfois peut suffire) et du contenu des écrans. Je m’explique… 

Si vous partez de zéro, que votre enfant grandit en devenant de plus en plus (et trop) attiré par les écrans (tablette, TV, console, smartphone…) c’est-à-dire qu’il passe trop de temps à votre goût lobotomisé par les jeux, vidéos et images en tout genre je peux que vous conseiller d’adopter d’urgence La boite à limites qui vous aidera à diminuer le temps d’écran en douceur, et diminuera les conflits liés à cette problématique. 

Vous pouvez adopter des règles, mettre en place d’autres astuces et des alternatives, toutes les idées peuvent être puisées dans le livre « J’aide mon enfant à se détacher des écrans » aux éditions Hatier, que vous pourrez trouver dans toutes les libraires et e-librairies ici. Un petit concentré de jeux, conseils à utiliser toute l’année pour vos enfants entre 3 et 10 ans. 

5- Je supervise les enfants devant leur écran

Dernier point, et de loin peut-être le plus important, protéger ses enfants des dangers des écrans, des contenus choquants ou inutiles est également important, quel que soit l’âge. Trop de dangers sont liés à l’exposition aux réseaux sociaux précoce et intensive, à l’utilisation de jeux qui ne correspondent pas à l’âge de l’enfant, à l’accès aux plateforme télévisées comme Netflix sans surveillance d’un adulte. On ne le répétera jamais assez : la présence et l’accompagnement d’un adulte est indispensable. Pour le reste il parait incontournable de mettre en place des garde-fous, des codes de verrouillages, de ranger les jeux une fois terminés, de choisir avec eux les jeux et d’installer le contrôle parental. Même si je n’aime pas beaucoup ce terme, disons plutôt un protège enfant et vraiment l’expliquer en ce sens à votre enfant. On t’aime on te protège et c’est notre rôle, comme nous pourrions le faire avec les dangers liés à la route, ou plus tard à l’alcool ! Si vous avez besoin d’aide sur les contrôles parentaux qui existent et comment les choisir je vous recommande cet article :  

Je crois que le moment est venu de vous souhaiter encore de bonnes vacances et surtout une bonne rentrée scolaire (tellement agréable à imaginer) et que tout va bien se passer j’en suis sûre. 

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *