Les dangers de la surexposition aux écrans

6 astuces pour déconnecter votre enfant avant la rentrée

« Voilà, voilà, c’est fini … » les grandes vacances sont passées à toute allure et la tête remplie de souvenirs, dans quelques jours ils reprendront déjà le chemin de l’école.

Durant les vacances il a peut-être été plus facile d’éloigner les enfants des écrans, parce que les vacances ont permis justement de casser les routines, de déconnecter et de passer une bonne partie du temps libre à l’extérieur. Mais la rentrée scolaire annonce le retour du rythme quotidien moderne : « école, écrans, dodo … » 

Rentée des enfants
Ces fichus écrans sont bien souvent à l’origine de crises, de disputes et de préoccupations dans nos foyers. Il devient de plus en plus difficile de se déconnecter.

Pour autant, en définissant certaines règles et sans interdire les écrans, ces outils de notre quotidien et du quotidien de nos enfants, peuvent être de formidables outils d’apprentissage et de divertissement.

Déconnecter: comment s’y prendre ?

En lui apprenant avant toute chose, à bien les utiliser ! c’est ce qu’on appelle le bon usage des écrans. On contrôle les usages sur le plan qualitatif et quantitatif. Maîtriser le temps, échanger avec lui sur ce qu’il a vu, sélectionner les contenus, respecter l’âge recommandé sur les jeux, alterner et équilibrer les jeux sur écrans et hors écrans… Autant de conseils à suivre pour bien accompagner les enfants qui grandissent avec le tout numérique.

Quand on parle de rentrée, on parle de reprise d’un certain rythme, la mise en place d’une nouvelle organisation ou la définition de nouvelles règles pour nos enfants et pour nous-mêmes.

L’intérêt ? repartir sur de bonnes bases qui à long terme participeront à une meilleure organisation de la vie quotidienne.
Pour toute la famille, ces résolutions de rentrée deviendront de bonnes habitudes pour toute l’année scolaire… tentant non ?

Alors même si cela demande des efforts, et brutalement à la sortie des vacances d’été, le jeu en vaut la chandelle. Je vous livre ici quelques astuces pour accompagner votre enfant vers une rentrée complètement déconnectée et zen.

1-      Je réintroduis les rituels

Après avoir passé tout l’été en mode freestyle pour le coucher, il est temps de réintroduire les petits rituels afin que les enfants aient une ligne de conduite claire pour le matin, le retour d’école et pour aller se coucher…

Déconnecter les jeunes enfants

Le matin, il est conseillé de ne pas mettre les enfants devant la télévision. En début d’année, Santé Publique France a mené une étude auprès de plus de 250 enfants âgés de 3 à 6 ans en Ille-et-Vilaine, les conclusions publiées sont venues une fois de plus alerter les parents.

Cette étude de cas-témoins montre qu’un enfant qui est exposé aux écrans le matin serait trois fois plus à risque de développer des troubles du langage, et pour celui qui, en plus, ne parlerait pas avec ses parents après avoir consommé des écrans, le risque serait six fois supérieur. Inquiétant ? Pas forcément : l’étude ne dévoile pas de lien direct de cause à effet, cependant elle montre qu’il y a un lien statistique certain entre l’exposition matinale aux écrans et les troubles primaires du langage.

Une étude qui, une fois de plus amène à culpabiliser et pointer du doigt les parents qui mettent leurs enfants le matin devant « Oui-Oui ». Pour expliquer le phénomène, les chercheurs avancent plusieurs pistes. L’une d’entre elle montre que l’exposition aux écrans dès le matin va diminuer leur attention et les rendre moins aptes aux apprentissages. Il serait raisonnable d’accepter ce dernier point ; les enseignants en sont témoins et nous le disent depuis quelques années. Les enfants sont moins attentifs et ce dès le matin.

C’est la rentrée, c’est le moment de transformer les mauvaises en bonnes habitudes. Plutôt que de lui préparer le petit déjeuner et lui servir devant la télé, faites l’inverse et proposez-lui de se préparer son petit déjeuner, faire ses tartines… je vous l’accorde c’est un peu compliqué au début mais ils y arrivent progressivement et le résultat est garanti : il n’a plus le temps de regarder ses dessins animés. Néanmoins, la table de la cuisine risquera d’être un peu plus sale et désordonnée mais qu’importe, n’avez-vous pas remporté la bataille ?

Après le retour de l’école, une pause « écran » peut être autorisée et de préférence après les devoirs. Veillez également à arrêter les écrans à distance du coucher, et à partir de 19h pour favoriser l’endormissement.

2-      Je m’organise avec un planning

Petits ou grands changements pour votre enfant cette année, commencez par lui demander comment envisage-t-il cette nouvelle année scolaire ? quelles sont ses craintes ? ses envies et peut-être ses résolutions ? C’est le moment de parler de sa consommation d’écran qui a peut-être été « en mode illimitée » cet été.

Si votre enfant a plus de 6 ans, demandez-lui de reporter sur un petit carnet, chaque temps d’écran quotidien. Cette évaluation vous permettra d’avoir une base pour négocier et entamer une diminution de sa consommation.

C’est aussi le moment de créer un planning familial ou de vous procurer celui de Ouikili pour les plus petits que je vous recommande vivement. Un planning lui permettra d’avoir des repères sur son temps d’école, ses activités, ses routines etc… et vous pourrez y introduire également les temps d’écran. De plus, pour gérer plus facilement et exclusivement les temps d’écran utilisez La boite à limites (de 3 à 11 ans) : le planning permet d’aider les plus petits à se repérer dans le temps et de prévoir les temps d’écrans à l’avance. On définit une règle, on l’affiche, on la respecte.

3-      J’opte pour le « panier à écran »

Pour se déconnecter complètement et vous aider à passer plus de moments ensemble et à partager des activités complètement déconnectées durant cette nouvelle année scolaire, optez pour le panier à écran qui pourra recueillir les écrans de toute la famille. Lorsque vous passez à table, avant le coucher, à partir d’une certaine heure…

Définissez ensemble une règle pour se déconnecter, par exemple : à partir de 19h les écrans doivent être déposés dans le panier : tablette, manettes de jeu, smartphones…

Biensûr pensez à désactiver les notifications sur les appareils ou à passer en mode silencieux pour éviter de succomber aux tentations !

4-      Je l’inscris au sport

« Cette année c’est décidé je l’inscris ! »  Que des avantages : canaliser son énergie, c’est également un bon moyen de socialisation, le sport est excellent pour son physique mais aussi pour son esprit ; Et lorsque l’enfant est occupé, loin des écrans, déconnecté, c’est toujours ça de gagné. Plus il passera de temps à l’extérieur, moins il passera de temps devant les écrans c’est évident. C’est valable pour les plus petits mais également pour les adolescents et même pour nous !

Ce n’est pas ce qu’il manque, entre choisir une activité dans un club ou simplement partager une activité sportive en famille. On peut prévoir de mettre en place dans le planning hebdomadaire une balade à vélo en rentrant de l’école ; les idées de sorties à pied ou en trottinette ne manquent pas…

5-      J’investis dans un contrôle parental

Vaut mieux prévenir que contrôler… il est indispensable d’installer un bon contrôle parental qui apportera une tranquillité et une sécurité pour l’enfant afin d’éviter les mauvaises expériences. Un contrôle parental est un système qui permet de restreindre automatiquement l’accès à l’enfant à différents appareils comme la télévision, la console de jeu, la tablette ou encore la télévision. Le but ? limiter l’accès à certaines catégories de contenus, certaines applications mais également de limiter le temps d’exposition, afin de le protéger.

Contrôle parental pour protéger

Selon une enquête réalisée pour la Fédération Française des Télécoms (Harris Interactive, septembre 2017), les parents sont à 92 % conscients qu’internet induit des risques pour leur enfant. Mais seulement 41 % d’entre eux ont installé un logiciel de contrôle parental sur l’ordinateur. Sur smartphone, ils ne sont plus que 28 % à l’avoir fait, et encore moins pour une console de jeux, 26 %.

Il en existe de nombreux, et tous ne se valent pas, alors prenez le temps de comparer notamment sur le sur le site Mon enfant et les écrans. Jetez également un coup d’œil sur le dernier né 4teens et fabriqué en France.

Rien ne remplacera l’éducation et l’accompagnement de l’enfant face aux écrans. Même avec un contrôle parental prenez le temps de lui parler des dangers et des conséquences d’une surexposition.

6-      Je définis des zones sans écrans

Encore une nouvelle règle à introduire, mais qui permettra d’éviter de vous battre toute l’année. Définir des zones sans écrans à la maison pour se déconnecter. Que ce soit dans la cuisine ou dans la salle à manger, éloignez les écrans, afin de garder les repas familiaux conviviaux. N’installez ni téléviseur, ni ordinateur, ni de jeux vidéo dans les chambres.

Les toilettes ne sont pas un lieu où les enfants devraient être autorisés à jouer ? parce qu’ils sont seuls et isolés… mais alors où peuvent-ils bien jouer ? si ce n’est ni dans la chambre, ni dans la salle à manger, ni dans les toilettes. Il reste le salon.

Pourquoi le salon ? pour être présent et pouvoir garder un œil sur ce qu’il regarde.  Il est facile de glisser d’une vidéo à une autre sur YouTube et se retrouver au milieu de la jungle numérique. Il est important de parler avec lui de ce qu’il a vu et entendu à la télévision, ou sur ces vidéos, comme on le ferait en lisant un livre pour stimuler les échanges.

Enfin, pensez à déconnecter tous les appareils et à les recharger à l’extérieur de la chambre de l’enfant pour éviter encore une fois toute tentation.

Poser des limites !

Les parents qui imposent les limites ont souvent le mauvais rôle. Pour autant, l’objectif est d’accompagner votre enfant dans une utilisation raisonnable et raisonnée, et poser des limites s’avère nécessaire. C’est possible !
Rien est impossible

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une belle rentrée complètement connectée pour moi, car j’ai déjà beaucoup de travail grâce à vous ! 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *